Skip to content

Le Canada, les conflits en changement et le modèle occidental de la guerre

July 7, 2008

Par un de nos précédents stagiaires et ancien bloggeur Louis Messier

La mort d’un 87e soldat canadien en Afghanistan illustre bien les changements qui ont cours dans les affaires militaires du 21e siècle. En effet, il ne suffit que de jeter un coup d’œil aux causes des décès de la majorité des soldats canadiens pour remarquer qu’ils sont victimes d’attaques indirectes comme des attentats à la bombe ou des embuscades. Les pertes lors d’attaques directes des insurgés talibans sont extrêmement rares. La guerre au 21e siècle a peut-être changé, mais pour l’auteur Victor Davis Hanson, c’est le modèle occidental de la guerre qui ne change pas.

En effet, dans son livre intitulé Le Modèle occidental de la guerre, Victor Davis Hanson affirme que la manière de combattre des troupes occidentales, donc des troupes canadiennes, nous provient des Grecs de l’Antiquité. Entre autre, ceux-ci privilégiaient la bataille décisive en rang serrée face à face avec l’ennemi. Cette dernière était brutale, mais courte et elle permettait de régler les conflits entre les cités-États grecques. Pour l’historien, nous utilisons encore ces méthodes de combat. Nous n’avons qu’à penser aux assauts des troupes canadiennes hors des tranchées lors de la Première Guerre mondiale ou du débarquement canadien en Normandie en 1944 sur la plage de Juno Beach pour nous apercevoir que nous privilégions les assauts directs et brutaux.

Avec l’exemple de la guerre en Afghanistan, nous voyons que ce type d’engagement que l’Occident privilégie ne s’y retrouve pas. Les insurgés afghans évitent de se retrouver en combat face à face avec les troupes canadiennes et choisissent l’embuscade et les engins explosifs au détriment d’une confrontation classique. Les méthodes de terrorisme et de guérilla utilisées aujourd’hui par les acteurs non-étatiques dégouteraient les Grecs de l’époque parce qu’elles constituent des méthodes dites « lâches ».

Pour Victor Davis Hanson, voila pourquoi le Canada et les autres pays occidentaux ont toutes les difficultés à pacifier l’Afghanistan. Les talibans refusent la bataille directe et notre lourd héritage de la civilisation grecque nous empêche de changer notre façon de combattre. Ne serait-il pas mieux pour le Canada d’utiliser les tactiques de combat des insurgés? Il faudrait au moins cesser de croire que nous affrontons un adversaire issu de la civilisation occidentale qui utilise les mêmes tactiques que nous. Le succès militaire en Afghanistan passe peut-être par une approche tactique moins orthodoxe de ce que nous avons employé depuis le début de la mission.

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: